Sur les réseaux sociaux et sur les publicités sur Internet, il n'est pas rare de voir des publicités destinées aux particuliers qui véhiculent des propositions de prêts pas tout à fait comme les autres. Ce sont les prêts entre particuliers. Si certains y voient un intérêt, il faut avant tout faire un point sur son fonctionnement.

 En France, conformément à la législation mise en vigueur, seuls les organismes qui peuvent prêter de l'argent à des professionnels et à des particuliers doivent être répertoriés comme banque ou comme organisme de crédit.

Seulement, les arnaques peuvent survenir rapidement : les escrocs n'hésitent pas à se servir du terrain de jeu qu'est internet pour solliciter les personnels les plus fragilisées financièrement. Celles qui ne trouvent pas de solutions classiques auprès des organismes officielles, qui sont en situation de surendettement ou qui sont en interdit bancaire.

Avant de souscrire à la moindre transaction, il faut se montrer prudent et ne pas se précipiter. Optez pour un organisme référencé et sécurisé, comme par exemple la plateforme Trait d'Union, étudiez bien les mentions légales écrites en petites lettres et vérifiez systématiquement les avis & évaluations des autres internautes qui y ont eu recours.

Si vous avez le moindre doute, ou si vous sentez que le prêteur vous impose une pression comme la relance régulière par email ou par téléphone, alors fuyez ! Une plateforme de prêt ne procède jamais ainsi : leurs pratiques ne sont pas ancrées dans ce code de conduite.

En résumé, le prêt entre particulier est une alternative sur laquelle il convient de se montrer prudent et réfléchi avant tout investissement.